Traditions du mariage marocain

La célébration du mariage marocain connaît de nombreuses variantes, du fait de la diversité des traditions, selon les régions ; cependant, le principe reste le même. Il est important que les étapes des cérémonies soient respectées, pour que le nouveau foyer, fondé par les jeunes mariés, soit sous de bon augure. La tradition veut que la famille du futur marié demande la main de la future mariée, auprès de celle de la jeune fille, puis les deux familles entament un pourparler sur le montant de la dot de la mariée, de la date et du coût des cérémonies. Pendant les fiançailles, le futur époux offre à sa promise des bijoux et des vêtements somptueux. Le versement de la dot marque la fin des fiançailles et débute les festivités du mariage.


Il est de tradition que la mariée porte jusqu’à sept tenues différentes, représentant les sept régions du Maroc :

  • le caftan vert et or pour la cérémonie du henné,

  • la takchita blanche qui symbolise la pureté,

  • la fassiya de Fès,

  • la r’batia de Rabat, souvent de couleur bleue,

  • la sahraouia du Sahara marocain,

  • la soussia, tenue berbère de Souss,

  • le mejdoub, caftan doré et brodé,

  • ainsi que la robe blanche, portée lors du mariage civil.

Voilà pourquoi, il faut une negafa, voire une équipe de negafates, pour s’occuper des tenues de la mariée. Elles veillent également au respect des traditions, des us et coutumes.

16 vues0 commentaire